NASH ou stéatose hépatite non alcoolique - La maladie de la malbouffe

NASH ou stéatose hépatite non alcoolique - La maladie de la malbouffe

Qu'est-ce que la NASH ?


- Une nouvelle maladie, apparue en 2017 sous le nom de Non Alcoholic Steatosis Hepatisis ou stéato-hépatite non alcoolique
- Définie par la présence de graisse dans les cellules du foie qui détruit prograssivement les fonctions hépatiques et peut menacer le pronostic vital
- C'est une épidémie mondiale mais la population en est peu consciente : le nombre des patients est en hausse exponentielle, le coût de santé colossal mais pour le moment personne n'en parle...
- On estime que 30% des français ont un "foie gras" = une stéatose hépatique et que parmi eux 30% ont une NASH en route et cela, sans aucun symptôme, si ce n'est un peu de fatique.
- On l'appelle la maladie du foie gras (qui définit l'état) ou la maladie du soda (qui parle de la cause), elle s'installe progressivement sur 20 à 30 ans.
- La stéatose hépatique touche maintenant des enfants et des adolescents...


A quoi sert le foie dans le corps

- C'est le plus gros organe solide du corps humain et le plus lourd (2kg)
- C'est un réservoir nutritionnel, un transformateur énergétique, un partenaire indispensable de la coagulation, de la digestion et un allié de la vie sexuelle et de l'humeur.
- Le foie détruit et élimine les toxiques du corps
- Son dysfonctionnnement entraine des symptômes et douleurs partout, sauf au foie !
- La répétition d'agressions sur le foie donne un foie dur et fibreux (NASH) puis éventuellement une cirrhose ou un cancer.



Quels sont les facteurs favorisants une NASH ?

- Une personne en surpoids a généralement un foie gras (stéatose hépatique), surtout si son poids est localisé sur l'abdomen
- Ses analyses de sang vont montrer une fonction hépatique perturbée (gamma GT et transaminases élévés).
- Une stéatose héaptique est générée par une consommation trop importante d'aliments de mauvaise qualité : excès de sucre, graisse et de malbouffe pendant des années.
- La stéatose est présente lorsque plus de 5% des cellules du foie présentent un excès de graisse, elle touche 30% de la population
- A ce stade, la NASH est encore évitable en adoptant une meilleure hygiène de vie et en perdant du poids.
- Même en cas de NASH, voire de cirrhose, l'hygiène de vie est primordiale pour retarder l'avancée de la maladie, en parallèle d'une surveillance régulière du foie.
- Les facteurs favorisants l'installation d'une NASH : diabète, hypertension, hypercholestérolémie, hypertriglycéridémie, surpoids...


Existe-t-il des aliments ou des pratiques alimentaires "miracles" pour le foie ?


- Aucun aliment ne possède de fonction d'épuration du foie : pas plus le citron, que le radis noir, l'artchaut... Sils ne sont pas mauvais pour notre santé (au contraire) ces aliments ne possèdent pas le pouvoir de nettoyer, décrasser, détoxifier le foie des graisses accumulées.
- Le jeûne, la cure "détox", la cure de raisin, chou... ne possèdent là non plus aucune vertu de nettoyage du foie. De plus, ces pratiques sont souvent précédées ou suivies d'excès qui de toutes façons auront tendance à long terme à augmenter la stéatose hépatique.
 

Quelles sont les recommandations pour préserver son foie?


- Perdre du poids, si on est en surpoids ou obèse, en adoptant une alimentation saine et équilibrée, recommandée par les nutritionnistes du réseau Maigrir 2000
- Augmenter son activité physique
- Surveiller son diabète, l'équilibrer par une meilleure hygiène de vie
- Limiter fortement sa consommation d'alcool car même si la NASH est dite non alcoolique (c'est à dire qu'elle peut toucher des personnes ne consommant pas du tout d'alcool), elle est bien sûr aggravée par une consommation excessive et/ou régulière d'alcool.
- Limiter tous les autres toxiques du foie : les médicaments, le tabac, les drogues.

Il n'est jamais trop tard pour se prendre en main et prendre soin de son foie : n'hésitez pas à vous faire aider pour mener cette démarche à bien et améliorer durablement votre qualité de vie !


Source : NASH - La maladie de la malbouffe - Dr Lannes, gastro-entérologue, édition Flammarion

 


Commentaires

Laisser votre commentaire sur cet article :

Vous devez être inscrit et/ou connecté pour poster un commentaire.

Inscrivez-vous ou connectez-vous ci-dessous :